Myriam Sarg revient avec « C’est que du bonheur ! »

Myriam Sarg revient avec « C’est que du bonheur ! »



Après avoir donné sa vision des choses sur la formidable aventure d’avoir un enfant (Le plus beau jour de ma vie, 2014, co-écrit avec Sam Gagy), la comédienne bien connue des Calédoniennes et des Calédoniens, Myriam SARG, décide d’éclaircir à nouveau l’horizon des jeunes mamans sur la suite des événements. Son nouveau « seul en scène » s’appelle, tout simplement, « C’est que du bonheur ! » A retrouver début mars au Centre culturel du Mont-Dore…

« C’est que du bonheur », c’est quoi ?

Quelques années ont passé, la réalité nous a rattrapés. Les enfants sont nés et trente ans (et des poussières) ont été fêtés. Le moment de faire un point s’impose. Un genre de bilan. En effet à l’intérieur de soi on sent comme un vent de révolution : la trentenaire se sent coincée entre le souvenir de sa liberté « d’avant », à ne s’occuper que d’elle, et ses engagements du présent.

Toutes les responsabilités, les habitudes, les contraintes, les obligations, les devoirs, les galères que l’on subit dans notre vie d’adulte « respectable» alors qu’on a juste envie de hurler « Non je ne suis pas une adulte ! Je suis jeune ! ». Tout ce poids qui nous tombe sur les escarpins, sans compter la difficulté d’être une femme accomplie dans la société moderne. Lorsque l’on fait tout pour être une femme parfaite, une compagne parfaite, une maîtresse parfaite, une maman parfaite avec un métier parfait MAIS que l’on est une râleuse hors pair, un poil colérique, très maladroite, surtout de mauvaise foi, et qu’en plus on est comédienne … C’est pas gagné.

Mais à la fin on réalise que même si on rate, on trébuche, on lutte, on a l’air d’une dinde, c’est la somme de toutes ces petites victoires et tous ces petits échecs partagés qui font que sa vie, c’est quand même un réel kiff.

Entre la rentrée des classes apocalyptique, le retour de congé maternité foiré, la copine célibataire sans enfants qui te donne tous ses conseils éclairés sur la maternité, le glamour du couple qui tente de se faire un chemin entre les bavoirs pleins de vomi. Myriam tente de montrer comment sortir la tête des couches et vivre sa féminité au mieux (même tachée de purée de carotte – jambon blanc).

C’est que du bonheur !

Co-écrit par Myriam Sarg, Pierre-André Ballande et Sacha Terrat.

Les 1, 2 à 20h et 3 mars à 18h au Centre culturel du Mont Dore

Le 8 Mars au Centre culturel de Païta

28 juillet au chateau hagen

3 et 4 aout au centre culturel de dumbéa

du 20 au 23 et du 27 au 30 septembre au théatre de poche

5 et 6 octobre au centre culturel du mont dore

Bourail en novembre

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.