60 millions pour lutter contre la bêtise

60 millions pour lutter contre la bêtise



La Dilcrah, une organisation gouvernementale française, lance un appel à projet doté d’une enveloppe de 60 millions de francs. L’objectif ? Lutter contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti lesbienne, gay, bi et transsexuel.

La délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT (DILCRAH) soutient et encourage les initiatives de la société civile engagée contre la haine et les discriminations. Afin de renforcer son action dans les départements ainsi que dans les collectivités d’outre-mer, la DILCRAH lance, en 2018, un appel à projet déconcentré, doté d’une enveloppe de 60 millions de francs.

Le « plan de mobilisation contre la haine et les discriminations anti-LGBT », lancé en décembre 2016 et coordonné par la DILCRAH, rappelle qu’en République, chaque citoyen doit être respecté quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre.

Qui peut présenter un projet ?

L’appel à projets lancé cette année s’adresse aux structures dont l’objet est de lutter contre la haine et les discriminations. Les projets présentés devront contribuer à la lutte contre la haine et les discriminations envers les personnes LGBT. Les structures peuvent être des associations loi 1901, des établissements culturels, des établissements scolaires et universitaires.

Quels projets peuvent être soutenus ?

Sont éligibles des projets qui visent notamment la réalisation, dans l’année, de l’un ou plusieurs de ces objectifs :

  • Une République exemplaire contre la haine et les discriminations anti-LGBT
  • Sanctionner chaque acte de haine anti-LGBT et protéger au mieux les victimes
  • Éduquer contre la haine et les discriminations anti-LGBT
  • Agir contre les discriminations anti-LGBT au quotidien
  • Poursuivre le combat international pour les droits des personnes LGBT
  • La participation aux actions organisées autour de la Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie le 17 mai et des Marches des Fiertés LGBT

Les dossiers réceptionnés seront présentés, pour avis, à un comité local de sélection. Après validation définitive par la DILCRAH, les dossiers retenus se verront remettre une subvention, dont le montant sera décidé par le comité national.

Où déposer mon dossier de candidature ? Le dossier de candidature est à retourner avant le 23 février 2018, au Haut-Commissariat de la République en Nouvelle-Calédonie ou dans les subdivisions administratives.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.