9 sites marquisiens proposés à l’UNESCO

9 sites marquisiens proposés à l’UNESCO



La Polynésie française a présenté mardi neuf sites situés aux Îles Marquises, susceptibles d’être inscrits au patrimoine mondial de l’UNESCO. Une première étape validée…

Le comité national des biens français (CNBF) a examiné, mardi, à Paris, la première phase du dossier d’inscription des îles Marquises au patrimoine mondial de l’UNESCO dans la catégorie des biens mixtes en série. Le dossier a été présenté par une délégation emmenée par le ministre de la Culture, Heremoana Maamaatuaiahutapu, et le président de la communauté de communes des îles Marquises, Félix Barsinas.

A l’issue de l’audition, le comité a validé cette première étape du dossier, notamment les orientations proposées et la déclaration de valeur universelle du bien. Au-delà de la qualité du projet présenté et de son potentiel pour l’inscription, les membres du comité soulignent l’intérêt patrimonial important de ce dossier pour la France.

Pour l’heure, neuf sites sont proposés à l’inscription mais à ce stade, rien n’est figé et le dossier est par nature évolutif jusqu’à la phase finale de présentation auprès de l’UNESCO.

La Polynésie française est invitée à poursuivre le processus d’inscription des îles Marquises au patrimoine mondial de l’humanité. La collectivité devra se représenter d’ici un an devant le comité national des biens français pour la seconde étape du dossier, portant notamment sur les limites du bien et l’analyse comparative avec d’autres biens classés au niveau mondial.

La Polynésie française sera prochainement destinataire des recommandations des experts du CNBF, qui accompagneront le ministère de la culture de Polynésie française tout au long du processus d’inscription, sur une durée de deux à trois ans.

 

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.