Ardici : Enfin « La » marque de l’artisanat local !

Ardici : Enfin « La » marque de l’artisanat local !



En donnant vie à la marque Ardici, la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA) et la province Sud misent sur la valorisation d’un savoir-faire local, authentique, qui ne demande qu’à être reconnu…

Ardici, une marque ombrelle derrière laquelle les artisans locaux pourront désormais s’abriter pour faire valoir… leur savoir-faire. L’idée est merveilleuse : pouvoir identifier d’un seul coup d’œil, grâce à une étiquette, une affiche ou un fanion, le caractère local d’un objet d’art. Merveilleuse pour le consommateur, croisiériste, calédonien ou métropolitain, qui cherche à acquérir une fabrication authentique qi ne sorte pas d’une usine. Merveilleuse pour les quelque 350 artisans, dont le travail est désormais reconnu, valorisé, et étiqueté dans le bon sens du terme. « Dès aujourd’hui, les artisans inscrits au répertoire des métiers de la CMA-NC, les sculpteurs sur bois et les artisans proposant une gamme de produits à vocation touristique (cosmétiques, huiles essentielles, sérigraphies, gravures, etc.) peuvent retirer un dossier de candidature », explique, tout sourire, Émilie Girault, directrice des services du développement économique de la CMA-NC. Un comité d’attribution, composé d’élus de la Chambre et de représentant de chacun des trois provinces, se réunira le 6 juin prochain pour décerner les premiers sésames. L’objectif ? « Nous misons sur une cinquantaine d’adhésions, précise la directrice. On sait par expérience qu’il faut au moins trois ans pour qu’une marque soit appropriée. »

Pour Martine Lagneau, élue en charge du tourisme à la province Sud, « L’artisanat d’art peut être à la fois un vecteur économique porteur mais aussi un vecteur d’attractivité touristique. » Pour aider la CMA-NC dans la création de cette marque, la province Sud a mis 7 millions de francs sur la table. « L’intérêt de cette démarche est donc économique, touristique, mais aussi sociétal car cette marque contribue à la transmission de savoir-faire si variés, comme nous pouvons le constater sur ces stands ». Les jeudi d’artisanat d’art de la place des Cocotiers en témoignent. « Je suis convaincue de la réussite de cette marque et souhaite de tout cœur que cette filière trouve sa place, notamment auprès des touristes. »

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.