« Montrer au président que les Calédoniens veulent rester dans la France »

« Montrer au président que les Calédoniens veulent rester dans la France »



Pour cette marche Bleu-blanc-rouge, les organisateurs, Républicains Calédoniens en tête, ont compté « entre 10 et 12 000 personnes » (4 500 selon la police et le Haut-commissariat) et sont persuadés que le président, en déplacement dans le Nord de la Nouvelle-Calédonie, les a entendus. Trois questions à Sonia Backès, présidente des Républicains calédoniens.

Sonia Backès, en tant qu’organisatrice de cette marche et présidente des Républicains Calédoniens, êtes vous satisfaite de la mobilisation ?
« On a des milliers de Calédoniens de toutes les origines, de toutes les couleurs, de tous les âges qui sont là pour marquer leur attachement à la France, pour marquer leur volonté de rester Français. C’est une belle démonstration au président de la République que la majorité des Calédoniens veulent rester dans la France. »

Aujourd’hui, dans cette marche, il n’y a que des membres des Républicains calédoniens ?
« Ah, non nous avons voulu que cette marche soit apolitique, vous voyez d’ailleurs qu’il n’y a aucune banderole politique, il n’y a que des drapeaux bleu-blanc-rouge. L’idée, c’est vraiment de fédérer autour de cette idée que les Calédoniens veulent rester dans la France. »

Vous avez un message à ceux qui ne sont pas venus défiler à vos côtés ?
« Ceux qui ne sont pas venus, finalement, c’est uniquement le parti nationaliste et les partis indépendantistes. Donc, on sait bien que leur attachement à la République n’est pas aussi fort que celui des partis loyalistes… »

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.