« Macron avait rendez-vous avec l’histoire »

« Macron avait rendez-vous avec l’histoire »



Par la voix de son leader, Calédonie Ensemble dresse un bilan « particulièrement satisfaisant » de la venue du chef d’Etat en Nouvelle-Calédonie. Oui, la « méthode Macron » a séduit. Oui, le regard qu’il porte sur le passé, le présent, et l’avenir du pays se dirige dans la même direction que celui de Philippe Gomès…

« Un président qui avait rendez-vous avec l’histoire en venant en Nouvelle-Calédonie, et qui a été à la hauteur du rendez-vous. » S’il fallait résumer le voyage présidentiel en une phrase, voilà comment le député Philippe Gomès, leader de Calédonie Ensemble, a fait la différence avec les quatre précédentes visites de chef d’État auxquelles il avait déjà assisté par le passé. « Emmanuel Macron a prononcé son discours en fin de séjour, après s’être imprégné de la chair du pays, une chair qu’il n’a pas inventé… » Et cerise sur le gâteau : « Aucun chef d’État n’avait jusque-là rendu hommage aux pionniers de Nouvelle-Calédonie. Il l’a fait. » Voilà pour la forme.

Sur le fond, d’aucuns pensaient hier, au cœur des locaux de Calédonie Ensemble, que le discours du président de la République, « un discours présidentiel pour que continue à vivre le rêve calédonien », n’était taillé pour aucun autre parti politique que le leur. « Par des mots justes, des actes forts et un projet d’avenir qui transcende les enjeux locaux, le chef de l’État a posé les bases d’un dialogue politique renouvelé, inscrivant la Nouvelle-Calédonie dans une histoire commune assumée et un avenir émancipé au sein de la France dans la région Indo-Pacifique. » En résumé : « Ce faisant, le président de la République a exprimé de multiples convergences avec les positions défendues de longue date par Calédonie Ensemble. » « Jour d’après », « peuple calédonien », « mémoire commune », « souverainetés utiles », bref, un champ lexical présidentiel qui semblait être taillé… sur-mesure.

Reste à savoir si, le 31 mai prochain, le groupe de dialogue « Chemin de l’avenir » (ex G10), s’appropriera , lui-aussi, cet œcuménisme intellectuel.

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.