En adhérant à LaRem, Nicolas Metzdorf veut « faire avancer les idées de la nouvelle génération calédonienne »

En adhérant à LaRem, Nicolas Metzdorf veut « faire avancer les idées de la nouvelle génération calédonienne »



A Paris depuis ce weekend, le jeune membre du gouvernement calédonien, chargé de l’Agriculture et de l’Energie, Nicolas Metzdorf, a officialisé, ce mercredi 20 juin, son adhésion à La République en Marche par une rencontre avec Christophe Castaner, Délégué général du parti d’Emmanuel Macron. Interview exclusive. 

Source : outremers360.com

Belle recrue pour le parti de la majorité présidentielle. Quelques jours seulement après la visite du Président de la République en Nouvelle-Calédonie, la République en Marche enregistrait l’adhésion d’une bonne dizaine de jeunes cadres de Calédonie Ensemble (loyaliste centriste), et parmi elles, celle de Nicolas Metzdorf. Fils d’agriculteurs originaires de province Nord, le jeune membre du gouvernement en charge de l’Agriculture et de l’Energie (tout juste 30 ans) est promis à une belle carrière, dans le sillage du Président du parti calédonien, Philippe Gomès. Au sein de Calédonie Ensemble, Nicolas Metzdorf représente la diversité culturelle et la jeune pousse politique de l’après référendum. De son côté, la République en Marche est localement en manque de « jeunes talents » et compte sur ces nouvelles adhésion pour s’organiser sur ce territoire où Emmanuel Macron était un parfait inconnu avant la Présidentielle.

Pour le parti Calédonie Ensemble, pas d’ambiguïté et pas d’inquiétude. La double casquette locale-nationale est acceptée. Si Philippe Gomès, député de Nouvelle-Calédonie siège du côté de l’UDI, c’est surtout parce qu’il faut intégrer un groupe politique pour mieux faire entendre sa voix. Et la formation de Jean-Christophe Lagarde, à droite mais pas trop, trouve écho chez Philippe Gomès. « Calédonie Ensemble est un parti (…) qui n’a pas d’attache nationale donc on est libre d’adhérer à un parti national pour représenter nos idées au niveau de l’Etat », explique Nicolas Metzdorf, et pour lui : « La République en Marche est le bon vecteur ». « Emmanuel Macron a bouleversé la donne politique et on attendait cela depuis longtemps ».

Pour convaincre Nicolas Metzdorf et les autres jeunes cadres de Calédonie Ensemble de se mettre en marche, il aura fallu un discours: celui du Chef de l’Etat au Théâtre de Nouméa, lors de sa dernière visite dans l’archipel. « Macron nous a rassuré quant à sa position. Il est pour le dialogue entre les partis indépendantistes et les partis non indépendantistes. Il est pour que la Nouvelle-Calédonie soit la plus autonome possible au sein de la République (…). Il a porté un message d’avenir à la Nouvelle-Calédonie » assure-t-il. Pour la République en Marche, il s’agit de s’implanter et s’organiser dans les territoires, en s’appuyant sur les meilleurs éléments, les plus prometteurs. Une mission donc pour le nouvel adhérent: rassembler « toutes les forces vives qui veulent faire avancer la Nouvelle-Calédonie ». C’était en tout cas l’objet principal de cet entretien avec le tête de file de la République en Marche, nous a-t-on confié.

En y adhérant, Nicolas Metzdorf dit vouloir « faire avancer les idées de la nouvelle génération calédonienne »: « le débat indépendantiste – non indépendantiste sera peut être un débat dépassé à l’avenir, il faut se tourner vers les nouveaux enjeux ». Pour le benjamin du gouvernement calédonien, ces nouveaux enjeux se situent entre autres dans l’axe indo-pacifique défendu par Emmanuel Macron, pour faire face à « l’hégémonie » de la Chine dans la région. En plus de cet entretien avec Christophe Castaner, Nicolas Metzdorf a également profité pour « faire avancer des dossiers gouvernementaux, les dossiers techniques avec des rencontres des acteurs de l’énergie (EDF, Engie, Total), France AgriMer pour le secteur de la pêche, Safer pour le secteur de l’agriculture ».

Ajouter un commentaire

L'addresse électronque est déjà enregistrée sur le site. S'il vous plaît, veuillez utiliser Le formulaire de connexion ou veuillez saisir un autre.

Vous avez saisi un nom d'utilisateur ou mot de passe incorrects

Nous sommes désolés, vous devez être connecté pour faire un commentaire.